Shi’er lou en traduction

Avant de se lancer dans une traduction, il n’est pas inutile de faire le point sur la manière dont le texte auquel on va se consacrer pendant de longs mois a été reçu de par le monde.

J’ai déjà eu l’occasion (ailleurs et ici) de traiter ce sujet pour la partie française, ce qui fut, du reste, très rapide puisque seuls trois des Shi’er lou 十二樓 ont été, à ce jour, traduits dans notre langue, et à chaque fois, à partir d’une version anglaise réductrice – il s’agit des trois premiers récits qui figurent parmi les toutes premières œuvres romanesques chinoises à avoir été offertes dans une langue occidentale. C’était en 1815 grâce à  J. F. Davis, qui s’était d’abord attaqué à S3* avant de revoir, en 1822, sa traduction et de lui adjoindre deux autres lou, S1 et S2. Ce sont ces trois textes qu’Abel Rémusat (1788-1832) fera passer en français en 1827 ; il avait été précédé de peu par Antoine Bruguière de Sorsum (1773-1823) qui avait rendu S3 dans notre langue à partir de la première version de Davis : « San-iu-leau ou les trois étages consacrés, conte moral » (Roy & Gravier, 1819). Depuis, aucune nouvelle traduction française n’est apparue. Lire la suite

Les Douze pavillons : mise en chantier

Alors que Les Dix jours de Yangzhou ne sont pas encore arrivés dans les librairies, me voici, non pas véritablement désœuvré, mais pour ainsi dire orphelin. Certes, je suis loin d’avoir rempli toutes mes obligations du moment, notamment concernant les diverses occupations de l’axe Leo2t (deux numéros d’IDEO sur le gril et l’inventaire ITLEO à alimenter, etc.), mais l’envie d’en découdre avec un texte chinois est trop forte. Après quelques minutes d’hésitation, j’ai fait mon choix.

L’objet de mon attention pour les mois à venir sera donc le Shi’er lou 十二樓.

Mais avant de me lancer véritablement dans le travail de traduction, il va me falloir dans un premier temps réunir l’ensemble des éléments épars accumulés au cours des nombreuses années pendant lesquelles j’ai nourri et, d’une certaine façon, fait avancer ce projet. Lire la suite