L’Enfer chinois dans l’Encyclopedia of Erotic Literature

SWXHB0XL’Encyclopedia of Erotic Literature, éditée par Gaëtan Brulotte et John Phillips [est parue] chez Routledge (New York et Londres) en 2006. […] L’ouvrage est publié en deux beaux et gros volumes : le volume 1 couvre les lettres A à K, soit d’Abélard and Héloïse au russe Mikhail Kuzmin (1872-1936) ; le volume 2, la fin de l’alphabet, soit de L. Erectus Mentulus (Lupton Allemong Wilkinson, c. 1900-1993) à Emile Zola (1840-1902). Chaque volume présente le même index de 203 pages et est précédé de 36 pages proposant une introduction, la liste des auteurs et celle des quelque 500 entrées (formatée en essais de 1000 à 8000 mots). Le texte présenté sur deux colonnes court sur 1468 pages. La littérature chinoise y est traitée en 27 articles dont voici le détail (avec le cas échéant, une ou deux informations sur le contenu, ainsi que le nom de l’auteur de la notice) :

  1. Admirable Discourses of the Plain Girl : pp. 7-8. Le Sunü miaolun présenté par André Lévy (Université de Bordeaux) qui l’a traduit sous le titre Le sublime discours de la fille candide (Picquier, « Pavillon des corps curieux », 2000).
  2. Art of the Bedchamber Literature : pp. 78-83. Long article de Douglas Wile (Brooklyn College CUNY), auteur de Art of the bedchamber : The Chinese Sexual Yoga Classics (Albany, NY : SUNY, 1992) dont il fournit là une utile synthèse.
  3. Bai Xingjian : pp. 101-102. Frère du poète Bai Juyi, Bai Xingjian (?-826) est crédité par Douglas Wile du Tiandi yinyang jiaohuan dale fu [Prose Poem on the Supreme Joy of the Sexual Union of Yin and yang, Heaven and Earth].
  4. Ban Jieyu : pp. 108-109. Poétesse chinoise ayant vécu vers – 48 jusqu’à 8 av. J.-C., créditée de deux fu et dont l’œuvre est présentée par Claude Fouillade (New Mexico State University).
  5. Bi Yu Lou [The Jades Pavilion] : pp. 141-143. Le pavillon des jades (Picquier, « Le Pavillon des corps curieux », 2003) par son traducteur (Pierre Kaser, Université de Provence). [Voir « Enfer chinois (04) »]
  6. Books of Odes [Shih-Ching] : pp. 153-154. Le Shijing par Olivia Milburn (University of London).
  7. Cao Xueqin (1715-1764) : pp. 200-201. L’auteur du Hongloumeng et son œuvre par Andrew Schonebaum (Barnard College).
  8. Collected Writings of Fragant Elegance : pp. 267-271. Long article d’André Lévy sur la collection Xiangyan congshu élaborée par un certain Zhang Tinghua au début du XXe siècle.
  9. Deng Xixian : pp. 331-332. Le Zijin guangya da xian xiuzhen yanyi et son auteur – un « Chinese sexual alchemy writer » mort après 1594 -, présentés par A. Lévy.
  10. Dengcao heshang zhuan [The Candlewick Monk] : pp. 332-334. Le Moine mèche de lampe (Picquier, « Le Pavillon des corps curieux », 1998), par son traducteur (PK). [Voir « Enfer chinois (04) »]
  11. Ge Hong (283-343) : pp. 527-528. Excellent article de Philippe Che (Université de Provence) sur l’auteur qu’il a déjà présenté et traduit en français (La voie des divins immortels, Gallimard, coll. « Connaissance de l’Orient », 1999).
  12. Huang : pp. 647-648. Xia Tingshi (1316-1368), alias Huang à qui l’on doit le Qinglouji – anthologie de portraits de chanteuses/actrices -, présentés par A. Lévy.
  13. Jin Ping Mei [Plum in the Golden Vase] and Gelian Huaying [Flower Shadows behind the Curtain] : pp. 698-702. Article non signé (!) sur le meilleur des Quatre romans extraordinaires des Ming et sa suite.
  14. Jingu qiguan [The Oil Vendor Who Conquers the Queen of Beauty] : pp. 702-703. Présentation par A. Lévy de la fameuse anthologie de contes du XVIIe siècle et d’un de ses chefs-d’œuvre, avec une référence au conte qu’en a tiré Li Yu (1611-1680) et à la traduction que j’en ai donné sous le titre de « Reine de cupidité ».
  15. Li Yu : pp. 809-813. Li Yu (1611-1680), ses contes, ses nouvelles et son roman, Rouputuan [Chair, tapis de prière] (PK). En ligne : http://kaser.hypotheses.org/153
  16. Lü Dongbin : pp. 836-837. Lü Yan (755-805) pour le Chunyang yanzheng fuyou dijun jiji zhiming par A. Lévy.
  17. Lü T’ian-chêng : pp. 837-839. L’auteur, Lü Tiancheng (vers 1580 – vers 1620), et le roman Xiuta yeshi présentés par A. Lévy qui oublie de signaler que le roman a été traduit en français : Histoire hétérodoxe d’un lit brodé (Huang San, Lionel Epstein (trad.), Picquier, 1997).
  18. Mao Xiang (1611-1693) : pp. 857-858. D. Wile s’attache au Yingmei’an yiyu que M. Vallette-Hémery a rendu en français sous le titre de La Dame aux pruniers ombreux (Picquier, 1992)
  19. Sexual Alchemy Literature, Chinese : pp. 1208-1210. Douglas Wile, à nouveau.
  20. Shangqing Huangshu Guoduyi [Yellow Book Salvation Ritual of Highest Purity] : pp. 1218-1220. Douglas Wile, encore.
  21. Sun Wei (Xe s.) : pp. 1261-1262. Pour ses Shennü zhuan [Biographies of Goddesses], par A. Lévy.
  22. Szû-ma Hsiang-ju (mort en 117 av. J.-C.) : pp. 1270-1272. Le grand poète Sima Xianru par O. Milburn.
  23. Tang Yin (1424-1524) : pp. 1275-1276. Pour son Sengni niehai (Moines et nonnes dans l’océan des péchés, Picquier, 1992), présenté par A. Lévy.
  24. Yaohu yanshi [The Voluptuous History of Fox Demons] : pp. 1443-1444. Galantes chroniques de renardes enjôleuses (Picquier, « Le Pavillon des corps curieux », 2005), par PK. [Voir « Enfer chinois (04) »]
  25. Zhang Zu (né en 657, mort en 730) : pp. 1457-1458. A. Lévy sur le Yu xianku [Visiting the Fairy Cave] attribué à Zhang, [traduit depuis par Huang San et Lionel Epstein : Zhang Zhuo, Errances aux grottes des immortelles. Paris : You Feng, 2010, 79 p. Traduction reprise dans Quatre amours du temps des Han, des Tang, des Yuan et des Qing. Paris : You Feng, 2012, pp. 29-87]
  26. Zhaoyang qushi : pp. 1459-1460. Traduit en français sous le titre de Nuages et pluie au palais des Han (Kontler, trad., Picquier, 1990), il est présenté ici par Wu I-Hsien (Columbia University).
  27. Zhulin Yeshi [Unofficial History of the Bamboo Grove] : pp. 1460-1462. Traduit en français sous le titre de Belle de Candeur (C. Kontler (trad.), Picquier, 1990), ce roman est ici présenté par A. Schonebaum.

Un constat s’impose :

  • huit, voir neuf, signatures seulement qui se répartissent la charge de la manière suivante : A. Lévy, dix entrées (n° 1, 8, 9, 12, 14, 16, 17, 21, 23 et 25) ! ; D. Wile, cinq (n° 2, 3, 18, 19 et 20) ; P. Kaser, quatre (n° 5, 10, 15 et 24) ; O. Milburn (n° 6 et 22) et A. Schonebaum (n° 7 et 27), deux ; P. Che (n° 11), C. Fouillade (n° 4) et Wu I. (n° 26), une chacun.
  • l’ouvrage ne propose que 27 entrées seulement pour un corpus bien plus vaste dont l’inventaire serait à entreprendre.
  • ce choix dépend en grande partie de celui réalisé voici plus de 40 ans déjà par Robert H. van Gulik pour son incontournable Sexual Life in Ancient China: A Preliminary Survey of Chinese Sex and Society from ca. 1500 B.C. till 1644 A.D. (Leiden : E.J. Brill, 1961) [La vie sexuelle dans la Chine ancienne (Louis Evrard, trad.) Paris : Gallimard, coll. « Bibliothèque des histoires », 1971].
  • Beaucoup reste donc à faire en vue d’une hypothétique réédition augmentée de cette très riche encyclopédie qui réserve de bonnes surprises, et qui peut rendre de véritables services autant au chercheur qu’au simple curieux de la littérature érotique mondiale.

Billet initialement publié le mercredi 11 octobre 2006 sous le titre « 9781579584412 », à l’URL : http://kaserp.blogspot.fr/2006/10/9781579584412.html


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *