Emboîtements-01 : « Le lettré de Yangxian » de Wu Jun 吳均 (469-520)

Xu Qi Xie Ji« Le lettré de Yangxian », « Yangxian shusheng » 陽羡書生, est un xiaoshuo 小說 en wenyan 文言 bien connu des amateurs de ce type de récits, ces « contes en langue classique » chinois si particuliers qui fleurirent principalement pendant la période dite des Six dynasties [1] et que Robert Ford Campany qui les a étudiés avec attention appelle « anomaly accounts » ou « strange writing » [2]. Etranges, ils le sont autant par le contenu qui plonge le plus souvent dans l’inexplicable, le supra-, ou le para-humain, que par leur nature propre qui se situe quelque part entre la fiction inspirée et le pensum d’historiographe.

Ce conte est attribué à Wu Jun 吳均 (469-520) qui l’a intégré dans sa Suite aux Notes de Qi Xie, Xu Qi Xie ji 續齊諧記. Figure littéraire reconnue de son époque et historiographe de la dynastie sudiste des Liang 梁 (502-557), Wu Jun est prisé non seulement pour son style très personnel, mais aussi pour avoir, dit-on, « livré avec ce recueil le produit le plus élaboré de cette période  initiale  de  l’art narratif  chinois » [3].

Lire la suite