Reprises

Source cnsphoto.

Source cnsphoto.

Je profite de l’été pour réactiver ce carnet de recherche en commençant à rapatrier des billets initialement publiés sur le blog de l’équipe de recherche Littérature d’Extrême-Orient, textes et traduction, lequel blog va migrer vers hypotheses.org à la rentrée 2014. On retrouvera également ici des publications sur des sites personnels anciens. Ces différents billets seront naturellement revus, mais à la marge (suppression ou réactualisation des hyperliens, voir suppression d’informations obsolètes –  les coupes et les ajouts éventuels seront dûment signalés entre crochets). A chaque fois, le lien et la date de mise en ligne de la publication initiale seront fournis lorsque cela sera possible. On trouvera en fin de billet la liste des transferts et des publications à venir.

Juste après des présentations de me traductions pour la collection « Le Pavillon des corps curieux » (Picquier) [*], la première série à bénéficier de cette attention est  « Enfer chinois »,  qui s’était donné pour mission de présenter « ce qu’on peut lire en français de la littérature érotique de la Chine ancienne ». Les vides qu’elle comporte encore seront, nous nous y engageons, dûment comblés.

Cette série avait débuté avec « Enfers et édition » (14/12/07), billet suscité par l’exposition « Enfer » qui s’était tenue à la Bibliothèque Nationale de France entre le 4/12/2007 et le 2/03/2008, et avait conduit le Magazine littéraire à réaliser un dossier intitulé « Les enfers du sexe de Sade à Houellebecq » (n° 470, déc. 2007, pp. 28-64). Je ne conserve de ce billet que le bref aperçu de la partie « Le monde selon X » (pp. 58-63) dans laquelle était évoqué l’apport des littératures asiatiques :

Dans sa présentation de « L’érotisme sans tabou » du Japon, Claude Michel Cluny évoque Kawabata Yasunari 川端康成 (1899-1972), Tanizaki Jun’ichirô 谷崎潤一郎 (1886-1965), Nosaka Akiyuki 野坂昭如 (1930-),  Mishima Yukio 三島由紀夫 (1925-1970), Shintaro Ishihara 石原慎太郎 (1932-), Abe Kôbô 安部公房 [ (1924-1993) et les nouvelles tendances de la création littéraires contemporaines qu’on peut découvrir grâce à différentes anthologies, mais signale aussi l’influence très grande prise ces dernières années par le manga et le cinéma. Pour poursuivre cette découverte et l’élargir, je vous conseille de vous rendre sur [le site « La Littérature Japonaise » ] excellent site entièrement consacré à la littérature japonaise et à son actualité.

Directeur de la collection « Domaine indien » aux éditions du Cherche Midi, Jean-Claude Perrier traite, pour sa part, de cette nouvelle littérature indienne qui « a mis longtemps à s’affranchir de l’héritage castrateur de la prude Angleterre victorienne », « renouant ainsi avec la tradition hindoue, celles des amours tumultueuses et polymorphes de ses dieux » qu’on trouve notamment dans le Kama-sutra. Son article – « Des écrivains décomplexés » –  consacre quatre auteurs, savoir Tarun Tejpal, Upamanyu Chatterjee (1959-), Abha Dawesar […] et Raj Rao qui « a offert à l’Inde son premier roman homosexuel » (Boyfriend, Le Cherche Midi, 2005).

« Une obsession contemporaine » est le titre que Noël Dutrait a donné au volet chinois de ce survol oriental et dans lequel il rappelle le rôle pionnier joué par Jia Pingwa 賈平凹 (1952-) dans l’évocation, ou plutôt son scandaleux contournement, de la sexualité dans sa Capitale déchue (1997, trad. de Feidu 廢都, 1993). Avant lui, un seul nom : celui de Lui Xinwu 劉心武 (1942-) pour une nouvelle de 1982, « premier texte, osant évoquer l’amour légitime entre hommes et femmes » après la Révolution culturelle ; après Jia, rien ne va plus comme avant : des auteurs de qualité  –  Wang Xiaobo 王小波 (1952-1997), Mo Yan 莫言 (1956-), Yan Lianke 閻連科 (1958-), Gao Xingjian 高行健  –  font une place importante au sexe, et des jeunes femmes délurées  –  Mian Mian 棉棉 (1970-), Wei Hui 衛慧 (1973-), Mu Zimei 木子美(1978-)  –  en font le seul argument de leurs autofictions.

Cette synthèse sur la situation chinoise peut être complétée par la lecture du Petit précis à l’usage de l’amateur de littérature chinoise contemporaine que Noël Dutrait a révisé et augmentée l’année dernière (Philippe Picquier, (2002) 2006) et un coup d’œil [à la version en ligne des] actes de notre colloque passé « Traduire l’amour, la passion, le sexe dans les littératures d’Asie » (Aix-en-Provence, 15-16/12/06) qui fournit des aperçus sur des espaces et des époques que le Magazine littéraire et ses collaborateurs ont dû laisser dans l’ombre […].

Extrait d’un billet initialement publié le vendredi 14 décembre 2007 sous le titre « Enfers et édition » à l’URL : http://jelct.blogspot.fr/2007/12/enfers-et-dition.html

[*] Reprises (juillet/août 2014, catégorie : « Eros chinois ») :

Série « Enfer chinois »  (Titre/lien, date de 1ère publication, objet du billet) :

  • « Enfers et édition » (14/12/07)
  • « Aux portes de l’enfer chinois » (20/01/08)
  • « Enfer chinois dans l’Encyclopedia of Erotic Literature » (11/10/06)
  • « Enfer chinois (01) » (1/02/08) Jin Ping Mei 金瓶梅.
  • « Enfer chinois (01-a) » (1/05/09) Jin Ping Mei ausi
  • « Enfer chinois (02) » (26/02/08)  Collection « Siwuxie huibao » 思無邪匯寶.
  • « Enfer chinois (03-a) » (30/05/08) Chipozi zhuan 癡婆子傳, Ruyijun zhuan 如意君傳
  • « Enfer chinois (03-b) » (31/07/08) Chipozi zhuan 癡婆子傳 (suite)
  • « Enfer chinois (03-c) », (A venir) Sengni niehai 僧尼孽海,
  • « Enfer chinois (03-d) », (A venir) Hailing yishi 海陵佚史
  • « Enfer chinois (03-e) », (A venir) Xiuta yeshi 繡榻野史
  • « Enfer chinois (03-f) », (A venir) Taohua ying 桃花影
  • « Enfer chinois (04) » (20/02/09) Dengcao heshang zhuan 燈草和尚傳, Bi Yu Lou 碧玉樓, Yaohu yanshi 妖狐艷史
  • « Enfer chinois (05) », (A venir) Yu Gui Hong 玉閨紅
  • « Enfer chinois (06) », (A venir) Zhulin yeshi 株林野史, Zhaoyang qushi 昭陽趣史
  • 
« Enfer chinois (07) » (28/10/09) Rouputuan 肉蒲團
  • « Enfer chinois (08-a) », (A venir) Huanxi yuanjia 歡喜冤家
  • « Enfer chinois (08-b) », (A venir) Yipianqing 一片情
  • « Enfer chinois (08-c) », (A venir) Bian er chai 弁而釵
  • « Enfer chinois (09-a) », (A venir)  Youxian ku 游仙窟
  • « Enfer chinois (09-b) », (A venir) Zhao Feiyan waizhuan 趙飛燕外傳, etc.
  • « Enfer chinois (09-c) », (A venir) Guwangyan 姑妄言
  • « Enfer chinois (10) », (A venir) Anthologies de poèmes d’amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *